21/08/2018

Moins que zéro

DE BRET EASTON ELLIS
aux éditions 10/18
____________________________________________________


« La situation se résume à ceci : 
je suis un garçon qui rentre chez lui pour un mois, 
je viens de retrouver une fille que je n'ai pas vue depuis quatre mois, 
les gens ont peur de se perdre. »


12/08/2018

Les Collisions


____________________________________________________

LES COLLISIONS
JOANNE RICHOUX
aux éditions Sarbacane
____________________________________________________

Gabriel et Laetitia entrent en Terminale Littéraire. 

Il est brumeux et arrogant. 

Elle est fière et sauvage. 

Ils s’ennuient royalement au lycée, et ils ont comme une envie de le faire payer à tout le monde. 


Ça tombe bien : cette année, ils étudient Les Liaisons dangereuses. 


Ça va leur donner des idées…



04/08/2018

Price

de Steve Tesich 
aux éditions Monsieur Toussaint Louverture
_______________________________________________



Daniel Price, dix-huit ans, a les traits de son père, la belle stature de sa mère, et une âme qui ne sait plus à quel saint se vouer. Tout commence par un combat perdu d’avance, occasion ratée de se tirer d’East Chicago, ville industrielle et prolétaire, où l’avenir se résume à passer sa vie à l’usine.

Flanqué d’amis à peu près aussi paumés que lui – Larry, le teigneux, et Billy, la bonne pâte –, Daniel va, au cours de son dernier été d’adolescent, tandis que son père agonise, être emporté par la force dévastatrice d’un premier amour, quand chaque mot et chaque geste prennent des proportions démesurées.

Histoire orageuse, parcourue d’égarements, de trahisons et de colère, Price raconte l’odyssée intime d’un garçon projeté brutalement dans la vie adulte, où vérité et mensonge, raison et folie finissent par se confondre.


DES CITATIONS 
«  Je renonçais systématiquement à essayer de la convaincre que je n'étais pas un voyou. C'était agréable de savoir qu'elle me considérait comme un vaurien, qu'elle voulait que j'en soie un ; son fils, fumeur, buveur, joueur, coureur de jupons. Voilà le fils qu'elle voulait. »

«  C’était bientôt la fin du lycée, et nous ne savions pas quoi faire de nos vies sinon nous cramponner les uns aux autres. »

«  Je mettrais ma main au feu,
Oui, je mettrais ma main au feu
Que chaque homme est une île. »

«  - Ecoute, Daniel, dit-elle doucement, pourquoi vivre un malentendu alors que nous pouvons vivre une tragédie ? »

« Jusqu'à quel âge on a encore toute sa vie devant soi ? Où est la limite ? Je me rappelle quand j'étais au lycée, on me disait tout le temps que j'avais toute la vie devant moi. Et puis on a cessé de me le dire. Alors je suppose... »

29/07/2018

Les nigauds de l'oubli et autres saloperies



____________________________________________________
LES NIGAUDS DE L'OUBLI
Ilaria Gremizzi
aux éditions Le Castor astral
____________________________________________________



Les nigauds de l'oubli et autres saloperies, c'est l'histoire de Lily. 
Elle vit dans un bled, quelque part en Italie, entre son père, Ronnie, coiffeur pour dames au bord de la faillite, et sa belle-mère, Jeanne, qui fait de son mieux, parfois. Sans l'arrivée de Franz Pelliccia, tueur à la retraite mais néanmoins en cavale, on n'aurait pas parié mille lires sur l'avenir de Lily. Et on ne se serait pas dit qu'on vit tous plus ou moins dans un bled, avec plus de questions que de réponses, avec des émotions incroyables qui nous mettent le coeur à l'envers, avec une si grande envie de comprendre un peu ce qui se passe et, surtout, d'aimer et d'être aimé, quoi qu'il arrive.






DES CITATIONS 
« Je n'aurais pas pu vivre sans le placard à rascasses. Cela aurait été abominable de manquer d'un endroit où foutre le superflu, le lassant, le cassant, le cassé, le passé, l'inutile. Je n'aurais plus su où me rendre pour retrouver mes traces, fermer les yeux, rouvrir mes plaies. C'était si inutile et si beau. »

« Moi, en tant que sa fille, je trouvais que le fait de ne pas en venir à bout des ovnis était très réconfortant. Cela garantissait qu'on allait toujours rester ensemble. C'était notre super-glu. Notre blague, notre chimère de banlieue. Et si ça durait toute la vie, tant mieux
Grâce à ça, mon père et moi, on était ensemble, assis sur un tesson de goudron, le vendredi soir, au milieu des usines, là où une discothèque aspirait des gens et expirait des chants. C'était de la chance. Etourdis comme on était, on se contentait d'émotions faiblardes, de troisième ordre. On était des rêveurs de quatrième classe. Des marginaux de l'impossible.  »

«  Je me fatigue énormément à me reconnaître. Cela me paraît ambigu, l'effet des miroirs. Et si on me prêtait en réalité l'image de quelqu'un d'autre quand on me regarde, alors qu'en vrai, je suis totalement différente? Et si on nous prêtait, à tous, des images, alors qu'on est transparents? (...) Les miroirs en tout cas sont venteux, vivants, des voyous. Il suffit de regarder la vitre de ce car. Elle absorbe goulûment les images qu'elle reflète, mélange la route à mes joues, les panneaux mon tricot, mes bagues à ses arbres. Des sémaphores me traversent le torse. On roule et les images nous suivent, moi et le chauffeur. On file mais elles nous harcèlent. J'ouvre la bouche et mes dents se changent en nuages.  »

« - C'est une thérapie que j'ai inventée. Il faut manger des choses noires quand on est noir en dedans. Je me soigne par similitude.  »

« Quand je suis triste, je bois moins. C'est pour ne pas me diluer. C'est pour me concentrer. La tristesse est un amplificateur de l'âme. Des âmes, je veux dire. J'en ai deux, vous vous rappelez ?  »

« - Et à part espionner les pots de Jeanne, tu as fait quoi aujourd'hui ?
- J'ai regardé le ciel. Il bouge. On ne voit pas son mouvement... On le sent
- Les yeux ne servent à rien.
- C'est vrai.
(...)
- Tu sens quoi exactement quand tu dis que tu sens le ciel ?
- Des ondes. Comme des ondes musicales.
- Des notes ?
- Non, je dirais... l'autre côté des notes.  »

09/06/2018

Mon avis sur...

____________________________________________________

ET ILS MEURENT TOUS LES DEUX À LA FIN
Adam Silver
aux éditions Robert Laffont (collection R)
____________________________________________________

Le 5 septembre, un peu après minuit, 
Death-Cast appelle Mateo Torrez et Rufus Emeterio pour leur annoncer une mauvaise nouvelle: 
ils vont mourir aujourd’hui. 

Mateo et Rufus sont de parfaits inconnus, mais, pour différentes raisons, ils cherchent tous deux à se faire un nouvel ami lors de leur journée de fin. Les bonnes nouvelles: Il y a une application pour ça. C’est ce qu’on appelle le dernier ami, et grâce à cela, Rufus et Mateo sont sur le point de se retrouver pour une dernière grande aventure: vivre une vie en une seule journée.




:
-> un roman lumineux avec un beau message à la clé
-> des personnages extrêmement touchants
-> le plaisir de voir se créer une amitié d’une rare beauté
-> l'idée originale de l'auteur (bien traitée)


❌:
-> forcément pas mal de mièvrerie, et du "carpe diem" rabâché à tout va
-> parfois, les dialogues manquent de naturel





06/06/2018

L'invitation


____________________________________________________

L'INVITATION
ELIZABETH DAY
aux éditions Belfond
____________________________________________________

:
-> une intrigue maîtrisée et bien menée
-> un suspense qui tient en haleine du début à la fin
-> des relations ambiguës assez fascinantes

❌:

-> un drame pas forcément à la hauteur de ce que le suspense laissait présager 



_____________
RÉSUMÉ
Martin Gilmour ne s’est jamais vraiment senti à sa place. Mais en réussissant à décrocher une bourse pour la prestigieuse Burtonbury school, ce fils unique d’une mère célibataire sans le sou s’est vu ouvrir un monde auquel il n’aurait même jamais oser rêver : celui de l’aristocratie britannique. Un monde clos, exclusif, sur lequel règne le très charismatique, populaire et séduisant Ben Fitzpatrick.

Contre toute attente, entre l’héritier d’une dynastie et le working class héros va se nouer une forte amitié. Amitié qui va perdurer, quand Ben sera pressenti pour une haute fonction politique et que Martin se sera fait un nom en tant que critique d’art. Quand le premier épousera la très parfaite Serena et que Martin se mettra en ménage avec la très discrète Lucy.

Ce soir, dans la somptueuse demeure familiale, Ben fête ses quarante ans. Tout le gratin est présent. Martin aussi.

Le lendemain, Lucy est internée, Serena est à l’hôpital, Ben est à son chevet. Et Martin répond aux questions de policiers bien déterminés à comprendre : que s’est-il passé durant cette party? Comment cette amitié a-t-elle subitement volé en éclats ? Pourquoi un tel déchaînement de violence ? Le vers était-il dans le fruit dès le départ ?

19/05/2018

Mon avis sur...

____________________________________________________

LITTLE MONSTERS
de Kara Thomas
aux éditions Castelmore
____________________________________________________




"Vous est-il déjà arrivé de vouloir quelque chose au point d'en mourir ?"

Quand elle emménage à Broken Falls, une nouvelle vie commence pour Kacey. Tout le monde ici est tellement gentil. Et elle se fait même des amies, Bailey et Jade, qui l'accueillent à bras ouverts. Mais, soudaine, ces dernières se montrent étrangement distantes. Et elles omettent de l'inviter à la plus grosse soirée de l’année.

Kacey, décidée à confronter ses amies, n'en aura pourtant jamais l'occasion : après la fête Bailey disparaît sans laisser de traces. Broken Falls ne semble plus si chaleureuse. Surtout pour elle, la nouvelle.

Kacey est sur le point d’apprendre deux choses très importantes : parfois, les apparences peuvent se révéler trompeuses. Et parfois, quand on est la nouvelle, il ne faut faire confiance à personne.





31/07/2017

Mon avis sur...

____________________________________________________

LE  SAUVETEUR  DE  TOURISTES
de Eric Lange
aux éditions Taurnada
____________________________________________________





Je suis le sauveteur de touristes. C'est mon métier, une sorte de détective privé ne travaillant que sur des affaires de touristes en perdition. Les cas les plus courants sont les emprisonnements pour trafic et consommation de drogues illégales, mais les plus intéressants sont les disparitions, volontaires ou non. 

Cette histoire est celle de ma première enquête. Elle m'entraîne à New York, Bangkok, Goa, Tanger et Alice Springs, à la recherche d’Émilie. 

Émilie, la fille qui peut détruire notre monde. Si elle le veut.





16/06/2017

Mon avis sur...

____________________________________________________

IL NE NOUS RESTE QUE LA VIOLENCE 
de Eric Lange
aux éditions de la Martinière 
____________________________________________________




La violence est en nous.
On la subit ou on l'ignore.
Mais on peut aussi danser avec elle.
Alors on reste debout.


Après mon premier crime, j'avais commencé à voir notre société différemment. Où  que je regarde, le miroir se déformait. Des esclaves fabriquaient nos ordinateurs, des enfants cousaient nos vêtements, les profits des guerres assuraient la rentabilité de notre livret A. Nos bagues de fiançailles brillaient de diamants sanglants, mon voisin perdait son travail, sa vie, pour un actionnaire anonyme. Un vieillard était mort, seul dans une chambre, juste au-dessus de chez moi...
 On s'offusquait un peu, mais pas tant que ça, parfois pas du tout. On vaquait à nos petites affaires, nos vies allant tranquillement sur ces champs de cadavres.

Et on ne la cachait pas, cette violence. Elle était notre environnement naturel. On l'enseignait à nos enfants. Dont acte.
Je pouvais tuer une deuxième fois.


25/05/2017

Mon avis sur...


____________________________________________________

EXTERMINATION DES CLOPORTES
de Philippe Ségur 
aux éditions Buchet Chastel
____________________________________________________






En dehors de sa passion pour sa femme Betty, Don Dechine a un but dans la vie : écrire. Seulement voilà, pas facile d’écrire un roman fracassant quand on est prof de lycée et qu’après les avanies de la journée, il faut encore affronter un voisin pas content, les tracas de la copropriété, le harcèlement fiscal et les PV pour stationnement interdit. Rien de plus normal, pour se détendre, que de consacrer ses soirées à l’intégrale des sept saisons de Soprano. Sauf que ça n’aide pas non plus à trouver la fortune et la gloire littéraire. Il y aurait bien une solution : tout plaquer pour aller vivre à la campagne. Comme l’explique Don Dechine, il n’y a que dans la nature qu’on peut valablement produire un chef-d’oeuvre. Armés d’une confiance et d’un humour à toute épreuve, Betty et lui vont donc se lancer dans la quête de la maison idéale, tenter de se débarrasser d’un appartement invendable et se perdre dans un monde inconnu et atroce : la jungle impitoyable de l’immobilier.




01/04/2017

Mon avis sur...

____________________________________________________

LA VIANDE DES CHIENS
LE SANG DES LOUPS
de Justine Niogret
aux éditions Fleuve noir
____________________________________________________




« La môme, elle a les yeux verts, quelque chose entre l’eau et la mousse d’arbre. Un truc sombre, qui te donne envie de te noyer. Quand elle mouline, quand elle cherche un truc dans son cerveau, ça devient un gouffre, comme les photos des entrées de grottes, et tu sais que, même si c’est pas possible, y a des monstres qui vivent au fond. Et t’as envie de te pencher, pour écouter leur coeur battre salement. »

Cette môme, c’est Lupa, sorte de femme-enfant surgie des bois qui fait irruption dans la vie de Rory. D’où vient-elle ? Que fuit-elle ? Qui sont ceux qui la traquent ? Qu’inspire-t-elle de si crucial pour qu’on la surveille à ce point ? Et que vient faire Rory dans ce conte noir ? Lui qui se vit comme un vieux chien sans collier en cultivant gentiment sa misanthropie va devoir renouer avec une certaine forme d’humanité.






19/03/2017

Mon avis sur...

____________________________________________________

INACCESSIBLES
de Katharine McGee 
aux éditions Michel Lafon
____________________________________________________





New York est à la pointe de l'innovation et du rêve. La ville est désormais une tour de mille étages où les plus aisés vivent à son sommet. Tout semble parfait, lisse et idéal. 
Jusqu'au jour où une jeune femme tombe du millième étage... 

Qui a pu accéder à cet étage? Meurtre ou accident ? Les suspects sont nombreux... 
• L'image parfaite de Leda Cole cache une addiction à une drogue qu'elle n'aurait jamais dû essayer et à un garçon qu'elle n'aurait jamais dû toucher. 
• La vie merveilleuse et sans problèmes d'Eris Dodd-Radson vole en éclats quand une horrible trahison brise sa famille. 
• Le travail de Rylin Myer dans l'un des plus hauts étages la propulse dans un monde – et une histoire d'amour – qu'elle n'aurait jamais imaginé. Mais que lui coûtera cette nouvelle vie ? 
Watt Bakradi est un génie de la technologie qui cache un lourd secret : il sait tout sur tout le monde grâce à une IA qu'il a créée. Pourtant quand il est engagé par une fille des étages supérieurs pour espionner un garçon, il se retrouve piégé dans une toile de mensonges inextricable. 
• Et vivant au-dessus de toute cette agitation, Avery Fuller, génétiquement créée pour être parfaite. Celle qui semble tout avoir est pourtant tourmentée par la seule chose qu'elle n'aura jamais...



13/02/2017

mon avis sur...


____________________________________________________

FENICIA
de Pierre Brunet 
aux éditions Calmann-lévy
____________________________________________________


Adoptée à six ans, aux jours terribles de la guerre civile espagnole, par un couple d'anarchistes, Ana connaît l'exil et l'internement au camp d'Argelès-sur-Mer. Dans cet enfer, elle devient Fenicia, un prénom symbole de liberté pour ses parents adoptifs, une promesse de jours meilleurs.D'une grande intelligence et d'une rare beauté, Fenicia grandit en France. Militante anarchiste, séductrice, amante, fille-mère puis épouse et agrégée de lettres, elle est aimée. Par Mateo, son père adoptif, Georges, son pygmalion, Jean, son mari loyal, et Gil, son amant et galant ébloui.Mais Fenicia n'a de cesse d'en douter. Femme adorée, elle demeure toujours la petite fille terrifiée par l'abandon, la violence et la laideur du monde... terrifiée par l'hypothèse de sa propre laideur. Petit à petit, elle sombre dans la folie, inventant et réinventant sa vie, une vie où mensonge et vérité, à force de se confondre, la perdront.



14/01/2017

L'oubli

____________________________________________________

L'OUBLI
de Frederika Amalia Finkelstein
aux éditions folio
____________________________________________________







« Je m'appelle Alma et je n'ai pas connu la guerre. J'ai grandi en écoutant Daft Punk, en buvant du Coca-Cola et en jouant à des jeux vidéo sur la Playstation 2. Un jour, j'ai appris que mon grand-père avait fui la Pologne quelques années avant la Seconde Guerre mondiale, avant la Shoah. Ce mot m'a longtemps agacée : son côté spectaculaire. Mais vendredi soir, quand je me suis retrouvée face à la petite-fille d'Adolf Eichmann et qu'elle n'arrivait pas à se remémorer le nom du camp d'Auschwitz, j'ai ressenti comme une douleur – elle a duré quelques secondes. Je me suis rappelé l'exergue de Si c'est un homme de Primo Levi : "N'oubliez pas que cela fut, non, ne l'oubliez pas" ; je crois que je veux faire exactement le contraire. Oublier tout. »





19/12/2016

mon avis sur ...

____________________________________________________

AU PAYS DE L'AILLEURS
de Tahereh Mafi 
aux éditions Michel Lafon
____________________________________________________





Avec sa peau pâle et ses cheveux de neige, Alice détonne à Ferenwood. Car Ferenwood est un monde éclatant de couleurs, révélatrices d'un don magique. La blanche Alice n'a donc apparemment aucun don, aucun intérêt : les habitants de ce lieu en ont fait une paria.

Aussi lorsque son père, la seule personne qui lui témoigne de la bienveillance, disparaît soudainement, la jeune fille n'a-t-elle plus qu'un seul but : le retrouver.

Pour cela, elle va devoir explorer la mythique et dangereuse contrée un peu plus loin que l'horizon... Elle part avec Oliver, un compagnon de route dont le talent magique consiste à pouvoir tromper son monde. Ce don leur sera-t-il utile Là-bas, un univers sans pitié peuplé de créatures effroyables où rien n'est ce que l'on croit, où les pièges pullulent ? Alice elle-même devra reprendre confiance et utiliser des pouvoirs cachés que nul n'avait décelé chez elle. Reverra-t-elle son père et pourra-t-elle enfin mettre des couleurs sur sa vie ?


03/12/2016

Retour sur le salon du livre de Montreuil... de 2015





Je suis allée, pour la toute première fois, au salon du livre de Montreuil... de 2015! 

Et oui, je vois tous les post sur le salon, et ça me fait rêver... impossible pour la provinciale fauchée que je suis d'y aller cette année... Et lorsque je vois tous vos posts, je pleure (presque) de jalousie, donc, j'ai décidé de vous ressortir le compte-rendu jamais publié de mon aventure génialissime au Salon du livre... avec un an de retard (ne me jugez pas, on a tous des brouillons d'article qui datent de l'an mil, non ?).



Le Salon du Livre (de 2015) était sur le thème d'Alice aux pays des merveilles, et c'est un thème que j'ai absolument adoré (la petite expo était sympa comme tout), j'ai eu l'impression de retomber en enfance!  Alors bon, j'étais un peu obligée d'acheter (oui, je me trouve des excuses pour déculpabiliser) le magnifique roman illustré d'Alice (il me faisait baver depuis beaucoup trop longtemps) et le journal Télérama rempli d'images spéciales Alice au Pays des merveilles.







Au Salon, j'ai acheté une BD et un magazine écrit par des youtubeurs que j'apprécie beaucoup :




J'ai aussi failli acheté toute la collection Exprim' des éditions Sarbacane.
Mais, j'ai su résister vaillamment et je n'en acheté 'que' trois : 
Indomptables est dédicacé en plus!




Puis... le meilleur pour la fin! J'ai eu ma magnifique dédicace de Timothée de Fombelle, un auteur que j'aime à la folie ❤



Au total de mon aventure dans la faune parisienne : 
7 livres achetés (dont 2 dédicacés) et un moment inoubliable et magique à jamais dans ma tête!

13/11/2016

mon avis sur ...

____________________________________________________

JOURNEE EXCEPTIONNELLE DU DECLIN DE SAMUEL CRAMER 
de Agnès Michaux 
aux éditions Belfond

____________________________________________________


Lui, c'est Samuel Cramer, l'Amiral, l'homme des grands voyages horizontaux et verticaux, l'écrivain qui aime quand "ç'a de la gueule", l'observateur de son époque, de sa ville et de ses contemporains. Un homme difficile et attachant.

Elles, ce sont ses femmes, celles qu'il aime ou qu'il déteste, celles dont il rêve et qui n'existent pas.

Eux, ce sont ses amis, ses poisons, Michal Houellebecq, Sibelius, Rimbaud, Duras, Melville, Gary Cooper, Hölderlin, l'alcool, l'ennui, l'espoir, le désespoir, la provocation, la honte, l'ironie, et tout ce qu'il ne saura jamais dire.

Ce matin-là, Samuel Cramer entame une journée qu'il espère exceptionnelle. Mais il semblerait que le destin en ait décidé autrement.

Commence alors une drôle d'errance baudelairienne...



 « J'aime la nuit. 
Parce que vous dormez et que je veille. 
Parce que votre sommeil m'offre une solitude sans tristesse. »

25/10/2016

La sixième corde


_____________________________

LA SIXIEME CORDE
de Caroline et Benjamin Karo

Auto-édition
3.96 € (ebook) sur Amazon
_____________________________

Certains matins, la vie vous laisse sacrément seul. Seul devant vos choix, avec vos doutes, face à l'avenir et, parfois pire, confrontés à votre histoire. Qu’avais-je décidé cette nuit-là ? Difficile de le dire…, mais je savais que j’avais une semaine pour évacuer douze années de mon passé, une semaine à vivre sans modération, une semaine pour préparer mon futur avec Emma. L’heure était venue de faire une valise, pleine de mes trois meilleurs amis, de Doliprane et de la bande originale du plus capital des road trips de ma vie.


20/10/2016

La trêve de Saïdeh Pakravan



LA TRÊVE
de Saïdeh Pakravan, aux éditions Belfond
20 euros sur Decitre

LE RESUME :

Quand l’inspecteur Simon Urqhart se réveille pour aller travailler ce matin du 9 Juillet, il ne sait pas encore qu’il va vivre la journée la plus incroyable de sa vie, et du pays entier. Pourtant, rapidement, tous commencent à comprendre ce qui se passe – ou plutôt ce qui ne se passe pas. Plus aucun crime, plus de violence, plus de suicides, plus de crises cardiaques, de viols, de meurtres, d’accidents de voiture, d’agressions. Plus aucun événement dramatique venant détruire des vies entières, plus aucune sirène d’ambulance hurlant dans la rue, plus d’appels dans les commissariats – hormis ceux de la population exigeant de savoir ce qui a bien pu se passer – et les urgences des hôpitaux restent vides. Comme tous les millions de gens qui n’en reviennent pas, Simon et sa petite amie journaliste Mandy essaient de trouver un sens à cette situation extraordinaire. La foule enthousiaste danse dans les rues, s’embrasse et hurle « Trêve éternelle ! ». Pourtant, Simon et Mandy sont hantés par une question : la Trêve va-t-elle durer ? Et si oui… jusqu’à quand ?

12/09/2016

Le Dôme de Mathieu Mériguet




LE DÔME DE MATHIEU MERIGUET
auto-édition
  
________________________________________________________

Ce matin-là, Arthur s'éveille dans un endroit inconnu, loin des draps dans lesquels il s’est endormi la veille. Le jeune étudiant repose sur un banc de pierre, au beau milieu d'une étendue d’herbe. À ses côtés, deux filles et deux garçons gisent de la même façon. En ouvrant les yeux, Arthur découvre les environs. Face à lui, se dresse une vaste bâtisse d'un autre âge. Au-dessus de sa tête, un dôme extraordinaire, d'une hauteur vertigineuse, s'étend à perte de vue. L’averse bat son plein, et bien que cet endroit inspire la méfiance, la nécessité de s’abriter à l’intérieur du château s’impose. Quel mystère cette propriété singulière renferme-t-elle ? Pourquoi Arthur est-il ici, et surtout, quel est cet ouvrage démesuré qui obscurcit le ciel ?

________________________________________________________